Comment acquérir confiance en soi et estime de soi

Comment acquérir confiance en soi et estime de soi
5 (100%) 1 vote

Beaucoup de personnes souffrent aujourd’hui d’un manque de confiance en soi et d’estime de soi. Quelles en sont les causes ? Comment acquérir cette confiance en soi et cette estime de soi nécessaires au développement personnel et à la réalisation de soi ?

Dans cet article, nous verrons le rôle-clé que joue l’amour de soi, ainsi que les notions de sentiment de culpabilité et de désir essentiel. Nous expliquerons aussi par quels moyens retrouver confiance en soi et estime de soi avec les exemples de Jocelyne et de Martin qui ont bénéficié de notre programme Le Pouvoir de Choisir.

Avoir peu d’estime pour soi-même n’est pas de la modestie. C’est de l’autodestruction. Tenir son authenticité en haute estime n’est pas de l’égoïsme ; c’est la condition première au bonheur et au succès.

Bobbe Somer

 

Comment retrouver confiance en soi et estime de soi

Confiance en soi et estime de soi, deux vecteurs essentiels pour changer sa vie

Au cœur de tout développement personnel, de toute recherche de bien-être et d’accomplissement, se trouve la question de la confiance en soi et de l’estime de soi. En effet, la confiance en soi, en ses capacités, permet de prendre des décisions, de s’engager, d’agir et de réussir.

Cette assurance, cette foi en soi procurent la force pour oser se confronter à ses doutes, à ses peurs, tout en étant convaincu d’avoir les moyens de les vaincre et de faire ainsi émerger des capacités et des perspectives nouvelles.

C’est encore la confiance en soi qui nous conduit à savoir qui l’on est et ce que l’on veut devenir. La confiance en soi nous ouvre les portes de l’estime de soi, du droit au bonheur, de la réussite personnelle, affective, professionnelle et relationnelle.

 

Interaction entre confiance en soi et estime de soi

Si la confiance en soi, par la mise en action de nos capacités, peut nous procurer de l’estime de soi, il ne peut toutefois pas y avoir de confiance en soi solide, pérenne, sans une bonne estime de soi.

Rappelons que l’estime de soi est le résultat des pensées et des croyances que l’on a sur soi, sur ce que l’on pense être, sur ce que l’on fait, sur la façon dont on se représente et se juge. L’estime de soi est donc le fruit d’une analyse subjective, d’un ressenti positif ou négatif sur soi-même.

Ainsi, une bonne estime de soi renforce et dynamise la confiance en soi, alors qu’au contraire, une mauvaise estime de soi fragilise la confiance en soi. Même en cas de belle et grande réussite, la personne, dans son for intérieur, se ressent être dans l’imposture. Ce syndrome de l’imposteur engendre, chez celui ou celle qui en est victime, angoisse, mal-être, gêne avec les autres et parfois même, annulation de soi, de sa valeur, de ses réussites.

 

 

Confiance en soi et estime de soi dès l'enfance

Les racines de la confiance en soi et de l’estime de soi dès l’enfance

La confiance en soi et l’estime de soi se construisent dès l’enfance, selon les interactions bonnes ou mauvaises avec les parents, la fratrie, les éducateurs, les autres enfants et adultes. Voici quelques questions simples, utiles pour faire le point sur son propre niveau de confiance en soi et d’estime de soi depuis le plus jeune âge :

  • A-t-on vécu dans un environnement où la confiance en soi, en la vie et l’estime de soi étaient déjà présentes, notamment entre les parents et l’ensemble de la famille ?
  • Nos spécificités ont-elles été reconnues, encouragées, ou plutôt moquées, discréditées ?
  • A-t-on eu la possibilité de vivre librement notre propre enfance, sans participer aux préoccupations des parents et sans être dans la contrainte de répondre à leurs désirs ?
  • A-t-on été surévalué ou sous-évalué ?
  • A-t-on été aimé, respecté, encouragé, validé ?

La liste des perturbations peut être longue! Pour simplifier, nous dirons que le manque de confiance en soi engendre, dans certains cas, la crainte, l’angoisse, la peur d’agir, de rebondir après un échec : la peur d’être soi-même, de réaliser ses désirs les plus essentiels.

 

Comment retrouver confiance en soi et estime de soi

Par l’intranquillité et un dialogue intérieur qui discrédite l’image de soi, les capacités, les réussites, le manque d’estime de soi empêche le droit au bonheur et à l’accomplissement de soi.

Bien heureusement, à tout moment, il est possible de construire ou reconstruire la confiance en soi et l’estime de soi. Les solutions le plus souvent proposées consistent à agir en direction d’objectifs vraiment réalisables, de façon à acquérir, de satisfaction en satisfaction, la confiance et l’estime de soi.

Parallèlement, il est recommandé de cesser tout dialogue intérieur qui discrédite l’image de soi et de le remplacer par un dialogue centré sur nos qualités et nos points forts. Ces solutions peuvent être justes, judicieuses mais sans accompagnement, elles semblent bien souvent inadaptées et limitées…

 

Solitude

Difficile de s’en sortir seul-e, sans une aide extérieure

Lorsqu’il s’agit de manque de confiance en soi et d’estime de soi, peut-être encore plus que pour d’autres problèmes, la difficulté se loge avant tout dans notre propre mode de pensée. Or, il est très difficile, voire impossible de sortir seul-e de cette spirale négative sans l’aide extérieure d’une personne bienveillante et compétente.

En effet, imaginez-vous seul-e avec vos craintes, sans aucune nouvelle représentation de vous-même ! Même si elles peuvent être pertinentes, les recommandations risquent fort de rester lettre morte après essai. Elles ressemblent à ces injonctions que subissent les dépressifs, telles que : « prends sur toi ».

Si la personne en déficit de confiance en soi et d’estime de soi pouvait prendre sur elle, celle-ci ne serait pas dépressive. Malheureusement, c’est bien souvent parce qu’elle a trop pris sur elle, qu’elle l’est.

Le manque de confiance en soi et d’estime de soi est un signe, un trouble, un message qui renvoie la plupart du temps, selon notre expérience, à la nécessité d’explorer deux champs :

1 – Le sentiment de culpabilité

2 – Le désir essentiel

 

3 manifestations du sentiment de culpabilité

Le manque de confiance en soi et d’estime de soi issu  du sentiment  la culpabilité

> Lire notre article « Comment se libérer d’un sentiment de culpabilité »

Pour illustrer le manque de confiance en soi et d’estime de soi lié au sentiment de culpabilité, voyons maintenant l’exemple de Jocelyne, venue nous rencontrer sur les recommandations d’un cancérologue. Ce dernier estimait qu’il lui serait profitable d’être accompagnée psychologiquement pendant son traitement.

Immédiatement, Jocelyne nous explique qu’elle est victime, depuis des années, de nombreux ulcères à l’estomac, qui auraient engendré, selon elle, sa maladie. Au cours de l’entretien, Jocelyne ajoute :

De toute façon, ce qui m’arrive ne m’étonne pas. J’ai toujours vécu dans une sorte de haine de moi-même, sans jamais savoir pourquoi. Malgré mes diplômes, mon expérience professionnelle, j’ai trouvé les moyens de saboter mon évolution de carrière. Vous comprenez, je n’ai aucune confiance en moi, ni estime de moi. Je passe mon temps à me dénigrer.

 

 

Le triptyque : amour de soi, confiance en soi, estime de soi

Ainsi, en évoquant la haine de soi, Jocelyne nous introduit par opposition à la question de l’amour de soi. Dans la trilogie Amour de soi – Confiance en soi – Estime de soi, l’amour de soi est souverain.

En effet, l’amour de soi ne dépend ni de la confiance en soi, laquelle a besoin d’action, d’engagement, de défis pour renforcer et valider ses capacités de réalisation, ni de l’estime de soi, qui provient d’un ressenti positif sur soi-même.

Contrairement à certaines erreurs d’éducation, il ne faut pas confondre l’amour de soi avec le narcissisme, l’égoïsme, le nombrilisme, les prétentions. Comme l’amour de la mère, l’amour de soi doit être inconditionnel. Il permet de s’accepter tel que l’on est, de reconnaître nos qualités et d’être en paix avec nous-même, notamment en ce qui concerne nos imperfections.

 

Confiance en soi et estime de soi viennent de l'amour parental

L’amour de soi vient de l’amour parental reçu

La vie, notre vie n’est pas un dû mais un don, dont nous devons être le gardien. L’amour de soi implique donc de ne pas s’annuler, d’être bon pour soi, de respecter nos besoins, nos limites, de savoir dire non, pour être bien avec nous-même et avec les autres.

Bien évidemment cette faculté dépend de l’amour que nous avons reçu dans l’enfance par nos parents et notre environnement. Cet amour parental doit être sans contrainte, sans obligation de résultats scolaires, sportifs ou de comportement : un amour gratuit, cadeau, qui sera à l’origine de la confiance en soi et de l’estime de soi, lesquelles devront toutefois être déployées.

 

> Lire notre article sur “Le rôle de l’amour parental dans le développement personnel”

 

Dans le cas de Jocelyne, le déficit d’amour de soi, de confiance en soi et d’estime de soi a pris racine depuis l’enfance, dans l’image négative d’elle-même que lui a forgée sa mère et la culpabilité qu’elle a engendré :

Quand j’étais petite, entre 5 et 6 ans, mon père était gravement malade. Ma mère devait travailler et je restais à la maison pour aider mon père qui ne pouvait se lever. À des heures précises, je devais lui donner certains médicaments et la nourriture que ma mère lui avait préparée.

Ma mère a toujours été un peu froide avec moi. Elle répétait souvent qu’elle aurait préféré avoir un garçon et qu’elle n’avait été capable que de faire « une pisseuse », mais depuis la maladie de mon père, elle ne tarissait pas d’éloge sur mes capacités de « petite infirmière » et la famille renchérissait par de nombreux compliments.

Un 23 décembre, mon père est mort ; ma mère est redevenue froide, distante. J’étais convaincue que j’avais mal fait, que si mon père était mort, c’était de ma faute. Pendant très longtemps, j’ai fait des cauchemars qui, sous différents personnages, représentaient ma mère qui me faisait des reproches et me criait dessus en me traitant de nulle et de méchante.

 

Comment nous y prenons-nous pour aller bien ou mal ?

Lors du second entretien avec Jocelyne, avant de retrouver ce souvenir longtemps oublié et refoulé de son enfance, je lui demande comment elle fait pour se créer des ulcères d’estomac. Jocelyne me répond : « je ne fais rien ». Je lui explique que, le plus souvent, pour aller bien ou mal, nous faisons quelque chose. Puis, je l’invite à me raconter ce qui, selon elle, pourrait être lié à ses ulcères.

Jocelyne développe : « Je suis mariée depuis 20 ans à un très haut dirigeant. Là non plus, je n’ai pas été capable de lui donner des enfants. Toujours est-il que nous sommes très heureux. Nous avons énormément de points communs et nous nous aimons vraiment, mais mon mari est un psycho-maniaco-dépressif.

Plusieurs fois par an, il est obligé de rester à la maison, prostré dans son fauteuil. Dans ces moments-là, après ma journée de travail, comme d’habitude, je suis toute heureuse de rentrer à la maison. Je pousse la porte, je vois mon mari là, mélancolique, hagard et mon estomac se noue. »

Je continue et lui redemande : « que faites-vous pour que votre estomac se noue ? » Elle me répond : « rien, ou plutôt, je me dis que je n’arriverai jamais à le sortir de cette torpeur Et cela me renvoie à mon impuissance de petite fille qui ne pouvait sauver son père. » J’interviens alors : « Donc, si en auditif interne, c’est-à-dire en vous parlant intérieurement, vous avez la force, l’énergie de vous créer des ulcères, il ne faut pas arrêter de vous parler, mais il faut changer de discours. »

 

S'aimer pour retrouver confiance en soi et estime de soi

Changer de discours interne et se redonner une chance de s’aimer

Nous réfléchissons à des paroles autres et aboutissons à peu près à ceci : « cela est momentané et ne change rien au fait que nous avons la chance de nous aimer. » Les 2 premiers soirs où Jocelyne énonce ce nouveau discours interne, rien ne se passe de révélateur, mais ses tensions à l’estomac disparaissent déjà.

Lors d’un autre entretien, Jocelyne m’explique que le 3e soir, elle a retrouvé ce souvenir de la dépréciation par sa mère, de cette culpabilité portée dans son enfance depuis la mort de son père, dont elle ne comprend pas comment elle a pu l’oublier, le refouler, pendant toutes ces années.

Les séances suivantes, nous avons travaillé avec Jocelyne sur la reconstruction de l’image d’elle-même, de l’estime d’elle-même et sur le changement de toutes ses représentations négatives.

Depuis, Jocelyne va bien, très bien. Son traitement produit des résultats qu’elle n’espérait plus! En prenant rendez-vous pour un prochain entretien, elle me regarde droit dans les yeux : « vous savez, maintenant j’aime la vie. » En riant, elle ajoute : « je ne vais pas tarder à vous dire que je m’aime aussi! »

 

Le manque de confiance en soi et d’estime de soi lié à une rupture avec le désir essentiel

Un déficit de confiance en soi et d’estime de soi peut aussi provenir d’un problème sur le plan du désir essentiel. Pour illustrer ce sujet, étudions à présent le cas de Martin, que nous avons également accompagné avec succès pour retrouver confiance en soi et estime de soi.

Martin est directeur financier dans une entreprise du CAC 40. Lors de notre première rencontre, il s’empresse de préciser que, pour lui, c’est dur d’être là :

« Mon père m’a élevé en répétant que l’on ne doit compter que sur soi. Toute ma vie, je l’ai construite sur cette recommandation. Alors, être là aujourd’hui c’est reconnaître que, peut-être, j’ai perdu des années. C’est avouer un échec, mais je ne peux plus continuer comme cela. Je n’ai jamais aimé mon métier et ces dernières années, je ne supporte plus, ni les conditions dans lesquelles je suis obligé de l’exercer, ni cette financiarisation à outrance de l’économie. Alors voilà, j’ai besoin d’aide car je ne sais plus comment donner du sens à ma vie. »

> Lire notre article « Viktor Frankl , découvrir un sens à sa vie »

Dès le début de notre accompagnement, nous avons recensé avec Martin ses centres d’intérêt et ses activités, depuis l’enfance à aujourd’hui. Puis, nous l’avons aidé à se remémorer les émotions positives, les bonnes sensations éprouvées lors de ces différentes activités. Le contraste était saisissant avec sa situation d’aujourd’hui ! Enfant, Martin était passionné de musique et de théâtre ; il pratiquait intensément ces deux activités.

Lors d’un autre entretien, Martin s’est à nouveau associé avec les émotions et les sensations de cette époque, revivant ainsi des espaces de liberté, de relation, de joie, propices à la confiance en soi et l’estime de soi : « Ce qui comptait pour moi, c’était la relation aux autres. Je voulais devenir éducateur, musicien ou acteur. J’avais la vocation du bonheur et une formidable confiance en moi. »

 

Mariage

Renouer avec son désir essentiel pour retrouver confiance en soi et estime de soi

Lorsque je demande à Martin comment il est devenu Directeur Financier, il me raconte son histoire :

Ma mère est morte l’année de mes 18 ans ; à l’époque, mon père avait un poste important dans une grande banque. Il m’a imposé des études que je détestais déjà. Je me suis laissé faire pour ne pas ajouter des contrariétés à son malheur. J’ai obtenu mes diplômes et j’ai tout de suite eu, soi-disant, la chance de travailler dans des grands Groupes.

Au niveau affectif, j’ai épousé une jeune fille ; nous avions fait les mêmes études. Pour mes beaux-parents, je suis devenu le gendre idéal. Puis, plus tard, le mari probablement pas très idéal. Peu à peu, j’ai perdu ma joie de vivre. J’ai abandonné mes centres d’intérêt et mes activités. Je me suis mis à douter de tout et surtout de moi. De déception en angoisse existentielle, j’ai perdu le goût de vivre.

En mobilisant une partie du contenu de notre programme « Le Pouvoir de Choisir », nous avons axé la suite de notre accompagnement sur l’orientation vers le désir essentiel décrit par Paul Diel, en vue de retrouver confiance en soi et estime de soi.

Avec notre aide, Martin s’est recentré sur ce qui, à présent, lui a paru essentiel. Il a commencé par faire beaucoup de figuration, ce qui lui a permis de quitter son emploi et de suivre de façon intensive des cours de théâtre. Aujourd’hui Martin est acteur de cinéma et de théâtre ; nous respectons son anonymat.

> Lire notre article sur « Paul Diel et le désir essentiel »

 

Accompagnement pour retrouver confiance en soi et estime de soi

Notre programme d’accompagnement pour acquérir confiance en soi et estime de soi

Quand j’ai dit à Martin que j’allais évoquer son parcours pour un article de notre blog, il m’a répondu « n’oubliez pas de parler de mes retrouvailles avec ma vocation au bonheur! »

Ainsi, au travers des exemples de Jocelyne et Martin, nous avons vu que derrière le manque de confiance en soi, la dépréciation de soi, se trouve le plus souvent, consciemment ou inconsciemment, le sentiment de culpabilité. Pour Jocelyne, la culpabilité correspondait au fait de ne pas avoir pu sauver son père. Martin, quant à lui, se sentait coupable d’être à côté de lui-même et de sa vie, au point d’en perdre le lien avec son désir essentiel.

Acquérir ou retrouver pleinement confiance en soi, estime de soi, est extrêmement difficile, voire impossible par soi-même sans une aide extérieure. Quel que soit votre choix – thérapie ou coaching  seul un accompagnement peut vous conduire à vous libérer de tout sentiment de culpabilité, peut vous permettre de renouer avec votre désir essentiel  et de réaliser ce qui est réellement important pour vous : construire ou reconstruire votre triptyque

Amour de soi – Confiance en soi – Estime de soi

 

Vous ressentez le besoin d’acquérir ou de retrouver confiance en vous et estime de vous-même ? Notre programme d’accompagnement « Le Pouvoir de Choisir » est conçu pour vous y aider avec succès : bénéficiez d’une heure de coaching gratuit en remplissant le formulaire ci-dessous.

Alain CURABET

Fondateur du cabinet Ressources et Compétences

Consultant, formateur et coach en Développement Personnel

 

ADD_THIS_TEXT

Cet article fait partie des catégories:

> Développement personnel

> Réalisation de soi

> Réussir sa vie et dans la vie

 

> Retourner à l’accueil du Blog Développement Personnel

Merci d'avance pour le partage de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.